agence web culture, culture digitale, jean-vincent banes, culture-digitale.net, culture-digitale.fr, margot lançon, margot lancon, photogaraphe , mucem, garçon expo

Garçon(s)!
Installation photographique de Margot Lançon
26 octobre 2016 | 23 janvier 2017

Quai du Port et en vitrine de La Samaritaine, Les Danaïdes et le Café de la Banque

Les garçons de café s’exposent en grand format sur le Vieux-Port et les vitrines de trois brasseries marseillaises. Un hommage XXL à leur élégance et à leur gestuelle si particulière, par la photographe Margot Lançon.

La photographe Margot Lançon mettra en valeur les garçons / filles de café dans toute leur agilité, leur élégance, leur charisme, leur subtilité. Elle mettra en images la rythmicité des corps, prélèvera du mouvement, rendra visible cette chorégraphie si caractéristique du bistrot à laquelle s’adonnent ses protagonistes. « Tout le génie du garçon de café réside dans la finesse avec laquelle il dose sa présence. Il doit en effet être tout à fait disponible et savoir disparaître au bon moment. C’est un savoir qui ne s’apprend pas en théorie mais qui s’obtient par le corps grâce à l’expérience. C’est donc encore et toujours de ce corps qu’il est question. Ce corps qui habite les lieux, qui connaît son espace dans les moindres recoins.

Samaritaine Vues d’installation, Samaritaine, Marseille. Impression numérique sur support vinyle micro-perforé.

La première série sera constituée par des panneaux photographiques au format vertical en noir et blanc installés sur le Vieux-Port. Ces images seront la traduction d’un mouvement décomposé à travers un corpus de 4 images. Ces clichés, pris à intervalles de quelques millièmes de secondes, permettront de découvrir le mouvement dans son ensemble. Ce sont les différentes poses d’une action qui, sous la forme d’une frise murale, intérieure et extérieure, seront données à voir comme dans un film de cinéma muet et sans sous-titre.

La seconde série concerne des tirages en vitrophanie installés sur les vitrines des cafés partenaires de l’exposition. Sous la forme d’un triptyque, ces images s’intéressent aux postures, aux expressions, à la gestuelle. Ces compositions permettront de mettre en rapport des corps et des espaces. Toutes les postures seront traquées : derrière le comptoir, en équilibre avec le plateau, devant le percolateur, en attente, à l’écoute, « dans le jus ». Les photographies seront accompagnées de cartels indiquant seulement le prénom du garçon ou de la serveuse et le nom du café.

Les choix de Margot Lançon portent sur : Marseille (La SamaritaineLes Danaïdes, Le Café de la Banque) ; Aix-en-Provence (Les Deux Garçons) ; Paris (Le Flore ; Les Deux Magots ; Café Beaubourg) ; Bruxelles (Le Roy d’Espagne, La Mort Subite).

Cette série originale fera l’objet d’une petite édition papier sous forme de flip book à l’occasion de l’exposition.